Plan Joker

En 2012, électrisé par la déclaration de Monica De Coninck*, Marc Jobber s’est donné pour mission de relever le défi du plein emploi !

 

* « Il y a du travail… pour tout le monde, les jeunes, les vieux et les inadaptés sociaux.»

Monica De Coninck, ministre Belge de l’Emploi et du Travail, in La Libre.be, 25 janvier 2012 – Francis Van de Woestyne http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/edito-beau-defi-51b8e43de4b0de6db9c52d2a


Premier plan d’éradication totale du chômage dans notre pays…

Pour pallier à l’incapacité du marché traditionnel à activer toutes les ressources humaines disponibles, Marc Jobber a développé un nouveau marché du travail : les emplois Joker. Autoproclamé Profiler de ressources humaines et Tailleur d’emplois sur mesure, il a développé trois ans durant le concept et les conditions de mise en œuvre du Plan Joker.


Le Plan Joker, c’est la promesse d’emplois sur mesure pour tous !

Expérimenté sur le terrain durant six mois dans le cadre d’un projet pilote auquel deux mille personnes sans emploi ont prêté leur concours, le Plan Joker entre aujourd’hui officiellement en vigueur.

La chance de décrocher publiquement un emploi est offerte à quatre chômeurs : les quatre heureux gagnants du tirage au sort organisé par l’Office National de l’Emploi. Par un processus « ludique » et décisif[1], Marc Jobber va établir leur profil d’employabilité et leur bonne volonté à se réinsérer sur le marché du travail. Marc Jobber en fait la promesse : s’ils en veulent, tous quitteront la salle avec en poche des emplois taillés aux exactes mesures de leur personnalité.


Quelques emplois joker :

prêteur de main forte, passeur d’éponge, remonteur de bretelles, racleur de fonds, teneur de crachoir, coupeur de cheveux en quatre, rouleur dans la farine, passeur de pommade, meneur de combats perdus d’avance, jeteur de poudre aux yeux, tireur de ficelles, arrondisseur d’angles, coupeur d’appétit, berceur d’illusions, ramolisseur de conscience, rameneur à la raison, conteur de fleurette, pousseur de chansonnette…


« Quand la machine remplace l’Homme, quand l’emploi d’hier quitte notre pays pour des contrées plus compétitives, quand l’État n’a plus d’autre choix que de bannir de son aile protectrice des milliers de sans-emploi, le Plan Joker ouvre de nouvelles voies : le Plan Joker propose un nouveau marché de l’emploi. Trois mille emplois inédits, adaptés à la complexité de notre société, créés par votre serviteur pour offrir à chacun le droit au travail : telle est l’humble proposition du Plan Joker pour abolir le fléau du chômage. »

Marc Jobber.


[1] «En vertu de l’Article Ministériel 2 du code du travail en vigueur au 02 décembre 2015, tout avis négatif déposé durant le Plan Joker sera directement transmis à l’Office National de l’Emploi et entraînera l’exclusion immédiate et définitive de la caisse d’allocations de chômage».